JOUR 1 – Samedi 21 Juillet

Les artistes américains à Paris pour le Lollapalooza

C’est en ce début d’après-midi du samedi 21 juillet, que la seconde édition du festival Lollapalooza Paris ouvre ses portes, sous une grande chaleur. L’évènement organisé par LiveNation invite, pour la quasi-totalité de sa programmation, des artistes outre-Atlantique.

Initialement issu des Etats-Unis, le Lollapalooza a su conquérir le cœur des européens dès ses premières éditions, en 2017, qui se sont déroulées à Berlin et Paris. De grands noms de la musique internationale, tout style confondus étaient alors présent, tel que Liam Gallagher’s, Lana Del Rey, Red Hot Chili Peppers, Dj Snake, Alt-J ou Imagine Dragon.

En raison d’une arrivée tardive au festival, Florence Pernet et Mickaël Hubert n’ont pu être dans le crash pour Scarlxrd, qui a fait sa prestation sur le Main Stage 1. Malgré quelques clichés réussis, nous n’avons pu profiter pleinement de la puissance qui caractérise l’artiste. Cependant, bien que peu nombreux, les spectateurs ont réussi à profiter de l’ambiance et de la folie qu’offrait l’artiste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour chaque artiste, les photographes n’étaient autorisés à photographier que lors des trois premiers morceaux, ce qui permettait donc de pouvoir changer de stage pour pouvoir photographier un maximum d’artistes présent.

Nous avons pu également assister à l’incroyable performance de la jeune et charmante Zara Larsson, qui, sourire aux lèvres, nous a livré un moment d’exception sur le Main Stage 2.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En revanche, le rappeur très controversé Lil Pump, n’a pas su combler le public. En effet, alors que ce dernier devait arriver à 15h30, il s’est octroyé 40 minutes de retard. Afin de combler l’attente, un DJ le remplace et livre un concert peu apprécié, basé sur des reprises de XXXTentacion, jeune talent du rap US, décédé récemment. A son arrivé, voulant rendre un hommage à son ami X, Lil Pump décide de reprendre quelques-uns de ses morceaux, décevant le publique par la médiocrité de son passage. Le public, déçu, l’ambiance n’était pas au rendez-vous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est sur le Main Stage 1, aux alentours de 17h30 que Kaleo pointe le bout de son nez, avec un peu de timidité, interprétant quelques titres calme avant de finalement se déchaîner pour le plus grand plaisir des fans présent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

S’ensuivent les prestations de Bastille, sur le Main Stage 2.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et de Kasabian, sur le Main Stage 1, qui prendra la relève de Kaleo un peu plus tard. Le trio de groupe aura eu la tâche d’échauffer le public avant l’arrivée de Travis Scott, et peuvent se vanter de s’en être parfaitement acquitté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Main Stage 2, 20h30, un devant de scène rempli et patient, quelques murmures se font entendre, quand soudain, le grand Travis Scott se présente avec force, introduit par son DJ. La foule se déchaîne et commence alors 1h20 de pur rap américain, une scénographie à couper le souffle qui accompagne bien l’artiste dans sa prestation, le public est alors totalement réceptif, ce qui ne semble pas étonnant !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De l’autre côté du Lollapalooza, sur l’Alternative Stage, Portugal The Man enchaînera ses titres les plus connus avec une joie plus que présente. Ces artistes ont d’ailleurs été une bonne découverte pour Mickaël, qui ai été au plus proche du groupe lors de leur prestation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre journée se terminera sur le Perry’s stage, pour Diplo, DJ reconnu à travers le monde. Il a, à mon sens, imposé la meilleure scénographie du Perry’s Stage. Les morceaux du DJ ont clairement mis l’ambiance au sein du d’un public en folie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

JOUR 2 – Dimanche 22 Juillet

Arrivé à la bonne heure pour notre deuxième et dernière journée au festival, c’est BB Brunes qui nous a fait l’honneur de débuter la journée, sur l’Alternative Stage dès 14h15. Bien sûr, la foule et l’ambiance étant déjà présente, le groupe se chargera simplement de faire perdurer cela avec ses classiques et de joyeux sourires

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les américains Dua Lipa et French Montana rempliront, eux, entièrement les Main Stage 2 et 1 pour des performances ponctuées de feux d’artifice, de couleurs et de puissance. La diva qui s’impose en tête des chartes, en collaboration avec Calvin Harris, nous a réservé une chorégraphie à la hauteur de nos attentes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La deuxième partie de la journée se passe sur l’Alternative Stage pour nous et était, pour Mickaël, une réelle découverte, avec Rag’N’Bones Man, Years & Years et Parov Stellar. J’ai été conquis par le mélange de simplicité, la scénographie, pour certains et les chorégraphies théâtrales impressionnantes pour d’autre. Fidèle à lui-même, Rag’N’Bones Man aura une ambiance un peu plus sombre et doré, qui lui convient parfaitement bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur la main stage 1, Nekfeu occupe la scène, un peu trop longtemps au goût du groupe The Killers, qui finit par commencer sa partie, sur le main stage 2. S’ensuit une petite guerre entre le groupe de rock et l’équipe du rappeur français, qui cède finalement, après 15 minutes d’occupation supplémentaire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Du côté du Perry’s Stage, Pour les DJ set, on retrouve Dillon Françis et Krewella. Les deux artistes nous ont proposé un set complètement opposé. Là où Dillon Françis décide de rester derrière ses platines avec une simple scénographie avec une ambiance plutôt calme, Krewella, lui, met littéralement le feu au stage, micro en main. Yasmine et Jahan échangent leur place aux platines afin de se montrer au-devant de la scène, avec une scénographie complètement surréaliste, chargé de couleurs et de phases selon leurs titres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est le groupe musical birtannique Gorillaz, composé de quatre membres fictifs, qui clôturent le main stage 1 de manière tout à fait incroyable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Lollapalooza a totalement su s’intégrer parmi les nombreux festivals français, et nous espérons pouvoir participer à l’édition de l’année prochaine à Paris !

Photographes : Clément Coupin – Colin Duranton – Mickaël Hubert – Maxime Maitre – Florence Pernet

 

Facebook : https://www.facebook.com/lollapaloozafr

Site web : https://www.lollaparis.com/