Paris. Un vendredi soir de mai. Dans la petite salle parisienne assez mythique de la Boule Noire, le public venu nombreux se prépare à accueillir le deuxième concert en solo, et le premier dans la capitale, de la jeune chanteuse Tessa B.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

          Mais avant son arrivée, le public était préchauffé par une autre jeune chanteuse du nom de Chine Laroche, qui s’accompagnait de son clavier, de sa guitare électrique, et de son percussionniste sur drum pad au doux nom de Robin. Que dire de sa prestation ? Comme dirait un célèbre rappeur de Caen, j’ai pris quelques notes. Sa voix me fait légèrement penser à Christine & the Queens, mais sa musique pencherait plus selon moi sur le trip hop, version française, car ses instruments sonnent un peu comme ceux de Portishead ou Hooverphonic, pour ne citer qu’eux, et je trouve ça génial. C’est relaxant, mais en même temps enjoué, et ça pose tout de suite une excellente ambiance. Une artiste que je recommanderais de suivre dans le futur !

          Ensuite, la star de la soirée fait son entrée, Tessa B. Elle apparaît d’ailleurs seule au départ, sur son clavier, seulement révélée par un spot dans son dos qui ne nous laisse pas voir son visage clairement. Quelques minutes se passent, seulement bercées par la musique du piano solitaire, et puis elle nous parle un peu, salue la foule, et entonne enfin sa chanson-phare, Jamais. Et quelle performance, un vrai show à l’américaine, même dans une petite salle comme celle-ci. Tessa chante tout en dansant en synchro totale avec un couple de danseurs, tous deux visiblement très doués et en sueur au bout de trente secondes de chorégraphie. Tout comme le reste de la salle d’ailleurs, qui dit petite salle dit grosse ambiance, mais également partage de chaleur, et pour le coup on avait l’impression d’être dans un hammam. La chanteuse tentera tout de même de nous rafraîchir en chantant un morceau qui était paru dans la compilation Le Grand Noël disponible, comme son nom l’indique, sur Deezer à Noël dernier. Elle a donc chanté Douce Nuit. En plein mois de mai. Ce qui est étonnamment réussi, et elle rentre au panthéon des rares artistes à pouvoir se targuer de chanter des chansons de Noël n’importe quand dans l’année, avec George Michael et Tino Rossi.

          La salle était pleine, et des gens étaient apparemment venus de loin pour la soutenir, tels que des gens qu’elle n’avait vraisemblablement pas vu depuis quinze ou vingt ans d’après ses réactions à la vue du public. Toute la famille était présente, et la petite soeur a même eu droit à la chanson d’anniversaire. Quelques têtes connues à signaler également dans la salle, principalement l’entourage de Tessa, à savoir le duo Synapson, l’actrice Alice Isaaz (moitié d’une moitié du groupe), ou encore les acteurs Pierre Niney, François Civil et Igor Gotesman (la bande à l’origine de l’excellent film Five). De quoi ravir les cinéphiles aguerris (comme moi).

          Musicalement, le concert tient extrêmement bien la route, mis à part quelques couacs techniques, tout se passe très bien et l’énergie est là. Tessa se donne à fond pour son projet et ça se voit. Elle interprète plusieurs titres inédits (seuls trois singles en solo sont disponibles pour le moment, dont celui de Noël), et également une reprise intéressante dans un style très pop/R’n’B de La Bohème de Charles Aznavour. Une autre reprise à noter ce soir, Humble de Kendrick Lamar, ici accompagnée par Sirius Trema à la basse, un très bon moment également. Il y avait un autre invité, en la personne de Benny Adam, rappeur et producteur de Tessa, venu prêter main-forte sur trois morceaux d’affilée.

          En somme, un premier concert parisien qui se passe très bien pour Tessa B. Un public présent et investi, un humour bien trouvé entre les morceaux, et une vraie présence sur scène, avec en plus une musique vraiment intéressante, ce qui donne envie d’en savoir plus, d’en écouter plus, et d’en voir plus. Une artiste à suivre, qui a une belle carrière devant elle !  

Suivez-là sur Instagram : @tessa_b_

Ou sur Twitter : @Tessa_B_

Par Marcelo Engelo

Photos par Alexiane Heurteux