Après ses deux premiers projets « Bipolaire » et « Boîte Noire », une participation remarquée au célèbre « Rentre Dans le cercle » de Fianso. Quelques coup de buzz et de com’, notamment comme l’idée de faire croire que ses réseaux avaient été piratés par son ex juste avant la sortie du clip « Blessures d’Amour » qui comptabilise aujourd’hui plus de 3 millions de vues. Mais aussi après 8 freestyles postés sur Youtube intitulés « Strict Minimum », qui ont fait une partie de son succès: Take A Mic, le jeune rappeur venu d’Orly nous à offert son premier concert Parisien en solo à La Boule Noire le 15 mai dernier.

En première partie, kickage intense avec Bogdan Stakhanov, rappeur Franco-Russe qui a sû chauffer la salle avant l’arrivée de Take.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Premier concert en solo à Paris pour Take A Mic, mais il n’en est pas à son coup d’essai, en effet il couvrait déjà la première partie de Deen Burbigo pendant toute sa tournée en France, où ils ont su remplir le Bataclan. Il s’est déjà représenter sur quelques scènes et aux vues de son énergie et de sa façon d’interagir  avec son public on pouvait ressentir son aisance. Il a tout naturellement et presque sans surprise invité Deen à participer à ce concert pour le moins important pour lui et pour le plus grand plaisir des fans. On pouvait sentir l’amitié, la complicité et la reconnaissance avant et pendant le seul morceau qu’ils ont représentés ensembles : « On y va », un track de Deen, avant que ce dernier ne quitte la scène.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après ce concert bouillant qui l’a obligé à enlever le haut, et pour une première qui s’est avérée au dessus de toutes les attentes, que dire à part qu’on attend avec impatience le premier album solo de Take « Avant-Gardiste » qui sortira le 29 juin prochain, en attendant vous pouvez le pré-commander ici, suivre Take A Mic sur ses réseaux : Instagram / Twitter / Facebook et profiter des photos ci dessous !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.