Vendredi 8 mars, on avait rendez-vous à La Source pour aller saluer le passage de Sandra Nkake à Grenoble. Un concert solaire, apaisant et hypnotisant.

Il est de ces soirées que l’on attend pas forcément et qui vous marquent néanmoins. C’est sur les conseils d’une collègue que je me suis décidée à aller assister au passage de la chanteuse soul Sandra Nkake à Fontaine. Et quelle claque. Je me suis fait emporter dans un tourbillon d’émotions positives.

La soirée a commencé doucement, comme un peu tout le temps à La Source, dans la grande salle. Les spectateurs ont pris place dans les radins, pour écouter la première partie Slyv. Le duo d’Annecy navigue quelque part entre la pop, l’electro et la poésie. Une belle entame de soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque Sandra Nkake est entrée sur scène, l’atmosphère a petit à petit changé: les premiers spectateurs sont venus se rassembler en bas des escaliers et devant la scène pour danser dès la fin de la première chanson. Son spectacle est bien plus qu’un concert. Grâce à des jeux de lumières, une mise en scène sobre mais en phase avec ses textes et musiques et une énergie débordante, la chanteuse a transmis bien plus que de la musique: un message de paix, de tolérance et d’ouverture. Alternant les chansons de différents horizons (soul, jazz, pop, …), les textes poétiques et les pas de danse communicatifs, le rythme de la soirée n’est jamais redescendu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La soirée s’est terminée comme souvent dans cette salle. Une bonne majorité des spectateurs a fini le concert debout, dans les gradins ou devant la scène, à danser, chanter et communier avec des artistes ravis de la réponse de la salle.