Ce mercredi 31 Octobre se déroulait la première soirée du festival des Primeurs de Massy, dédié aux artistes ayant sorti leur premier album dans l’année. Comme d’habitude la programmation était parfaite, mélangeant belles découvertes et groupes médiatiques actuels qu’on venait enfin voir sur scène.

La première affiche de cette 21ème édition faisait la part belle à la pop française, à une exception près. La jeune compositrice et interprète Naya faisait office de tête d’affiche, son album Ruby ayant été beaucoup relayé dans la presse, suivie de près par les déjantés de Minuit, les rockeurs-ovni de Make-overs, le duo poétique de Mariscal et l’électro de Clément Bazin.

La soirée s’est ouverte tout en douceur par le duo Mariscal. Avec beaucoup de poésie et de douceur, le chanteur a plongé les auditeurs dans l’univers de son deuxième album: Plus le temps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A peine le temps de changer de salle et de discuter un peu (pas de retard, organisation au top !) que Naya montait déjà sur scène. Si la chanteuse a beaucoup gagné en popularité depuis la sortie de Ruby, son premier album, les bonnes ondes captées quelques mois auparavant en première partie de George Ezra au Trianon demandaient confirmation sur un show un peu plus long, avec un public dédié. Réponse: Naya a grandi depuis et l’expérience acquise au cours des festivals et concerts de cet été a porté ses fruits. Le show était court mais très bien maitrisé. Le public, curieux au départ, a très vite été emporté par l’enthousiasme de l’interprète.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Passage dans la grande salle pour aller écouter et danser avec Minuit. Le groupe fait sensation tout de suite devant un public visiblement connaisseur. Un mélange foutraque, coloré et irrésistible des années 80 et de la britpop, le tout version 2018, a vite emporté les quelques spectateurs restés assis et réticents du balcon à entrer dans la danse. 40 min de pur plaisir, avec pas moins de 6 artistes sur scène. Une belle découverte ! Les français ont sorti leur premier album récemment, intitulé Vertigo, applaudi par la critique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour dans le club et changement sans transition avec le duo Make-Overs. Exit donc la pop, bonjour le rock garage/punk. Les sud-africains sont en train de petit à petit faire valoir en Europe leur titre de groupe le plus bruyant de l’Afrique du sud, durement acquis après 10 ans à arpenter la scène underground locale. Entre Martinique Pelser qui démonte sa batterie et Andreas Schönfeldt qui piétine sa guitare à la fin de son set, l’ambiance de la salle a pris un tout autre visage. Une très belle démonstration pour un groupe qui, on espère, trouvera vite sa place en Europe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fin de soirée avec l’électro tropicale de Clément Bazin. Une bonne occasion d’aller admirer les jeux de lumières tout en se laissant porter par des rythmes venus d’ailleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce fut une très belle soirée d’ouverture des primeurs de Massy à L’espace Paul Baillart. Tenant toutes ses promesses, le festival est toujours l’occasion de découvrir de nouveaux artistes et de revoir des étoiles montantes après la sortie de leur premier album.

Un grand merci aux équipes des primeurs de Massy et de Castres.