XXV (lisez 25), c’est le titre du dernier album de Georgio, sorti il y a quelques mois de ça, mais ce n’est certainement pas le nombre de personnes présentes à sa date au Zénith de Paris ce vendredi 15 mars 2019. En réalité on pourrait parler d’une salle complète à environ 90% (la fosse était pleine et mise à part deux sections de sièges non-disponibles, les places assises étaient presque toutes prises), ce qui est plutôt admirable pour ce jeune artiste qui y fait sa première visite.

          Georgio avait invité deux artistes à faire sa première partie, tout d’abord Yseult, qui a su faire patienter tout à fait convenablement le public déjà présent. Elle fut suivie par le belge Isha, qui est notamment connu pour avoir déjà travaillé avec son compatriote JeanJass. Son rap énergique a fait lui aussi danser la foule, et a bien préparé tout le monde pour la tête d’affiche.

          Le rappeur parisien nous a livré un spectacle très complet, avec des morceaux dynamiques tirés de son dernier album, mais aussi de ses opus précédents Bleu Noir et Héra. Comme par exemple La vue du sang, ou Héros. Mais il s’est montré aussi plutôt intimiste, en interprétant des morceaux comme Akira seul face au public et face à son micro, ou le magnifique 31 Janvier, en duo avec Victor Solf (du défunt groupe Her), d’ailleurs présent sur scène à ses côtés.

           En résumé ce concert était une réussite, poursuivie même après sa fin, car les quelques chanceux qui avaient décidés de passer par le stand de merchandising ont eu droit à une petite session presque privée en guitare-voix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par Marcelo Engelo

Photos par Florence Pernet