Bien le bonjour !

 

          Voici une artiste dont je m’en voudrais presque de ne pas en avoir parlé avant : Birdy. Elle est particulière à mes yeux, peut-être parce qu’elle a seulement deux mois de moins que moi, et que du coup j’ai l’impression d’avoir grandi avec elle. Je ne sais pas, mais elle a une présence, un petit truc en plus qui fait que je peux qu’apprécier ce qu’elle fait comme musique. Jasmine van den Bogaerde, de son vrai nom, a débuté très jeune, pour tout vous dire elle a remporté un concours de chant à seulement 12 ans, et trois ans plus tard en 2011, elle sortait son premier album, Birdy, surtout composé de reprises, telles que Skinny Love de Bon Iver, Shelter de The XX, ou encore People Help the People de Cherry Ghost. Seule la chanson Without A Word est une composition originale. Depuis elle a sorti deux albums composés exclusivement de chansons originales, Fire Within en 2013 et Beautiful Lies en 2016. Et pour ce Disquaire je vous parlerais du premier de ces deux-là, Fire Within.

© 14th Floor, Atlantic

 

          J’ai décidé de commencer par un morceau plutôt dynamique, premier single de l’album : Wings. C’est une chanson pop plutôt classique dans sa construction, mais qui se démarque je trouve surtout par l’émotion qui se dégage de la voix de Birdy. En effet, je pense que c’est le genre de morceau qui dégage déjà énormément de choses tel quel, mais qui pourrait te faire pleurer en piano-voix. Et la jeune londonienne a ce pouvoir-là. C’est une chanson qu’on trouverait facilement dans un film, dans une comédie romantique ou familiale à mon avis, et ce serait du plus bel effet.

 

          La deuxième chanson, malgré son titre trompeur, n’est pas une reprise de Neil Young. Pourtant elle s’appelle Heart Of Gold, mais va-t-on lui reprocher ? Non (en même temps on a pas que ça à faire, genre faut se préparer pour le retour de Game of Thrones quoi). Non cette chanson elle est tout à fait sympathique, plutôt simple, avec le piano en pilote, suivi plus tard par le reste du groupe pop. Ça bouge, l’émotion est en crescendo, moi je trouve ça génial. Et j’apprécie particulièrement le petit pic d’émotion qu’elle atteint dans la dernière phase du morceau, il est extra, comme dirait Léo Ferré.

          Words as Weapons est sans doute la chanson de l’album avec le plus d’influence du côté de la country. La guitare folk et la rythmique y sont pour beaucoup je trouve. Et c’est marrant parce que pour une chanson qui parle de relations amoureuses toxiques et dangereuses, elle bouge plutôt pas mal. J’imagine facilement des cowboys danser là-dessus. Bon peut-être pas aussi facilement que sur Cotton Eye Joe, mais vous avez l’image non ? C’est une bonne chanson, pas sa meilleure selon moi je ne vous le cache pas. Mais pour son message et son côté dansant, je vous le recommande, bien entendu.

 

          On passe ici à quelque chose de beaucoup plus intimiste avec Standing In The Way Of The Light. Presque exclusivement en piano-voix, des percussions et des cordes frottées assez effacées au départ rejoignent la musique pour lui donner un poids émotionnel encore plus fort, sur un morceau déjà très beau, que j’imagine joué par Birdy au coin du feu et du piano, son auditoire penché les coudes sur le piano. Un petit bijou qu’il vous faut chérir, car des chansons comme ça, on en fait pas assez je trouve. Et c’est bien dommage.

 

          Voici mon préféré de l’album : Strange Birds. Comme le précédent, il s’agit majoritairement d’un piano-voix. La chanteuse se dédouble sur les vocalises du refrain, et ça augmente sa force, elle qui me paraît presque énervée dans cette chanson. Bien qu’elle soit presque seule à se livrer, elle ne manque pas d’énergie, et on ne peut pas décemment dire qu’on s’ennuie en écoutant ce morceau. Et je ne parle même pas de l’atmosphère dans laquelle il me plonge. Elle me fait regretter des exs que je n’ai jamais eues. Il a une aura particulière qui m’atteint profondément. Tout simplement.

          Je vous retrouve dans deux semaines pour un nouveau Disquaire, et d’ici-là, n’arrêtez pas d’écouter de la musique, et surtout, soyez curieux !