Qu’ai-je donc vu au cinéma cette semaine ?…

 

La Belle époque  –  réalisé par Nicolas Bedos

Avec Daniel AuteuilDoria Tillier, Guillaume Canet et Fanny Ardant –  En salles le 06 novembre

Victor, un dessinateur de presse à la retraite en pleine crise avec sa femme, décide de profiter du cadeau que son fils lui a fait : l’occasion de revivre n’importe quel moment du passé, grâce à l’entreprise d’un de ses amis, Antoine. Il choisit le 16 mai 1974, jour où il a fait la rencontre d’une jeune femme.

Décidément, Nicolas Bedos est un bon scénariste et un bon réalisateur. Avec ce film et son précédent, Monsieur et Madame Adelman, excellent au passage, il s’est montré très original dans son propos et très soucieux de sa cinématographie. C’est très bien fait, ça fait rire, ça fait réfléchir, et ça fait même pleurer juste ce qu’il faut. Et les acteurs sont tout simplement brillants. Mention spéciale au duo Auteil/Ardant, magnifique. Le couple Tillier/Canet est excellent lui aussi.

Note :  10/10  –  C’est tout simplement génial.

 

 

Papicha –  réalisé par Mounia Meddour

Avec Lyna KhoudriShirine Boutella, Amira Hilda Douaouda  –  Sorti le 09 octobre

Dans l’Algérie des années 90, une jeune étudiante en littérature française rêve de devenir couturière, alors que l’atmosphère de guerre civile permanente fait tout pour l’en dissuader. Elle cherchera notamment à organiser un défiler dans son université avec l’aide de ses amies.

Une belle claque dans la gueule ce film. J’étais en stress sur mon siège la majorité du film, et profondément révolté par certains événements. Notamment ceux liés aux intégristes religieux auxquelles la jeune femme est confrontée. Mais c’est génial de voir ces jeunes algériennes braver tous les interdits de l’époque pour faire ce qu’elles aiment, ça fait plaisir à voir. C’est un film important.

Note :  10/10  –  A voir absolument. (mais s’il-vous-plaît passez pas votre temps à snaper comme les gens devant moi c’est insupportable)

 

 

L’Angle Mort  –  réalisé par Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic

Avec Jean-Christophe FollyIsabelle CarréGolshifteh FaharaniSami Ameziane et Claudia Tagbo  –  En salles le 16 octobre

Dominick travaille dans un magasin de musique et paraît mener une vie simple, sauf qu’il a un secret : il a le pouvoir de se rendre invisible. Mais ce don qu’il a depuis la naissance commence à mal fonctionner, et il a peur de rester coincé de « l’autre côté ».

Ce film est compliqué à décrire. L’idée de base est très intéressante, et c’est assez drôle de voir les façons dont ce don est utilisé, et tous les problèmes que cela peut poser, auxquelles on ne penserait pas forcément au premier abord. J’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage principal, car on ne sait jamais quelles sont ses intentions, et c’est frustrant. Est-il bon ? Est-il mauvais ? Dur de se faire une idée précise. La fin du film le fait pencher d’un côté plutôt que de l’autre, ce qui rattrape le coup. Mais c’est un film agréable à regarder.

Note :  7/10  –  Intéressant. Rien que pour l’idée du film. Et les acteurs sont bons aussi, et ça c’est cool.

 

 

El Camino : A Breaking Bad Movie –  réalisé par Vince Gilligan

Avec Aaron Paul et Jesse Plemons  –  Disponible sur Netflix depuis le 11 octobre

Après les événements de la série Breaking Bad, Jesse Pinkman est en cavale. Il doit régler quelques affaires avant de pouvoir profiter pleinement de sa liberté tant désirée.

Que ça fait plaisir de voir ce film, d’avoir les réponses à certaines questions que le final de la série posaient. L’histoire est intéressante, les acteurs sont tous excellents (même si on voit que certains ont vieilli depuis 2013) et l’image est magnifique. J’étais excité comme une puce devant certaines scènes, et j’en redemande encore, tellement c’était cool. Il n’est pas parfait non plus, j’aurais aimé voir ce qui est arrivé à certains personnages, mais bon c’est comme ça, ce n’est pas moi qui ai écrit le film.

Note :  9/10  –  Il vaut vraiment le coup, mais ne le regardez pas si vous n’avez pas vu Breaking Bad, ça va de soi.

 

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle sélection de films, en attendant, allez au cinéma !

Par Marcelo Engelo